Lire un flux vidéo d’une webcam avec un Raspberry Pi

Je veux qu’un Raspberry Pi lise et serve un flux vidéo issu d’une caméra IP (en wifi ou ethernet). J’ai choisi d’installer motion car il me permettra de détecter les mouvements puis de déclencher des alertes. Dans cet article, j’explique seulement comment installer motion puis visualiser le flux vidéo sur une page web, en streaming.

Ce qu’il faut

  • un Raspberry Pi (un B+, avec une carte sd qui contient tout ce qui a été créé dans l’article Mise en service d’un Raspberry Pi – ie pour moi avec l’image radio-pi-2016-06-10-8h.img et Raspbian Jessie)
  • une caméra web, pour moi connectée par cable ethernet, une Foscam FI8905W, avec une IP fixe).

Changer le nom du Pi et vérifier

regarder l’adresse IP du pi sur le routeur local (pour moi 192.168.1.16)

se connecter au pi en ssh et changer son nom (hostname)

puis dans 9- advanced options, aller dans A2 hostname et renommer le Pi (pour moi, « nautilus »). Finir et accepter le Reboot

Maintenant je peux me connecter à ce pi avec ssh root@nautilus .

Noter que je me connecte en root, ce qui n’est pas conseillé. Mais ça m’évite de taper «  sudo  » devant chaque commande !

Installer motion

on installe des utilitaires nécessaires puis motion.

Ca prend pas mal de temps (plusieurs minutes).

Pendant ce temps, préparer la page html qui servira à débugger et vérifier.

Préparer une page html de débogage et vérification

Créer un fichier page-test.html sur un PC, qui contient le code suivant :

Evidemment, il faut remplacer USER et PWD par les bons codes de la caméra utilisée.

Dans le même répertoire, placer un fichier A-style.css

Et maintenant, dans l’explorateur de fichiers, cliquer à droite sur page-test.html et choisir ouvrir avec votre navigateur favori (chrome pour moi).

On voit le flux vidéo de la caméra en direct mais évidemment pas celui qui passe par le pi puisqu’on n’a pas encore fini d’installer et de configurer motion.

page web de test et deboguage de motion sur Raspberry Pi
page web de test et deboguage de motion sur Raspberry Pi

Evidemment, si la première partie de la page n’affiche pas le flux vidéo de la caméra, chercher comment régler la caméra. Pour moi ça fonctionne avec une caméra Foscam FI8905W réglée comme suit :

  • adresse IP fixe 192.168.1.201
  • un administrateur (il faudrait sans doute que ce soit seulement un visiteur pour limiter les risques) nommé USER avec mot de passe PWD
  • firmware version 11.35.2.63
  • Device Embeded Web UI Version 2.4.20.11

Il est impératif de vérifier que  http://USER:PWD@192.168.1.201:80/videostream.cgi?user=USER&pwd=PWD permet bien la visualisation du flux vidéo provenant de la caméra. Sinon la configuration de motion ne fonctionnera pas !

installer motion comme un « service »

Redémarrer le pi avec init 6  ou reboot .

On veut que motion démarre en même temps que le Pi . Pour cela motion doit être installé comme un service.

Dans /etc/default/motion  (attention si vous n’utilisez pas Raspbian Jessie, je crois que c’est un autre répertoire), modifier la ligne suivante (no devient yes) :

Pour donner les bons droits d’accès aux fichiers et répertoires nécessaires à motion (les fichiers et répertoires sont ceux qui sont définis dans motion.conf) :

Redémarrer le pi avec init 6  ou reboot .

Maintenant, on doit voir motion parmi tous les services en cours de fonctionnement, avec un « + » devant :

Une liste de services s’affiche, en ordre alphabétique. Lorsqu’il y a [+] devant le service est démarré, sinon il y a [-] devant.

Raspberry Pi (jessie) avec Motion comme un service

On voit dans cette copie d’écran que motion est démarré.

et si on veut voir le statut de motion

Logiquement il y a des lignes en rouge, en particulier [ALR] [VID] vid_v4lx_start: Failed to open video device /dev/video0: . C’est normal puisqu’on n’a pas configuré motion.

Dans ce qui suit, on utilisera les commandes suivantes pour arrêter, démarrer ou redémarrer le service motion :

Maintenant, il nous reste à configurer motion.

configurer motion

Nous voulons que motion lise le flux vidéo de la caméra à l’adresse IP 192.168.1.201 et qu’il autorise l’accès par un appareil sur le réseau.

Note si on a plus d’une caméra, il faut régler motion.conf et ajouter autant de fichier thread.conf qu’il y a de caméra : voir les précisions (en anglais) de l’auteur de motion ici. Tout à la fin de motion.conf, il y a des instructions aussi.

J’ai installé de cette façon une deuxième caméra à partir d’une vieille tablette android : une caméra IP avec une vieille tablette android ?

Avant de modifier /etc/motion/motion.conf, en faire une copie qu’on appellera par exemple motion.conf.OLD. motion.conf doit avoir des droits d’accès en 664.

Editer motion.conf et régler les lignes comme suit, dans l’ordre du contenu du fichier (pour moi This config file was generated by motion 3.2.12+git20140228 , ça m’indique la version de motion pour lesquelles cette configuration fonctionne).

Pour mieux comprendre les options de réglages que l’on a, voir le wiki de l’auteur de motion, ici.

Ensuite on redémarre motion avec service motion restart . Puis Puis service motion status -l  nous indique si tout va bien.

Motion bien configuré sur Raspberry Pi

Tout va bien mais erreur Unknown config option « sdl_threadnr ». Je n’ai pas trouvé comment la résoudre et ça ne paraît pas géner le fonctionnement de motion.

Tester le bon fonctionnement

Si le flux de la caméra ne s’affiche pas correctement dans la deuxième partie de notre page de test page-test.html , ouvrir /home/al/tmp/motion.log et identifier l’erreur qui bloque motion.

on peut aussi arrêter le service motion ( service motion stop ) et taper seulement motion , qui affiche des indications d’erreurs éventuelles.

affichage (embed) du flux motion

Et maintenant ?

Dans l’article suivant de cette série , nous verrons comment configurer motion pour qu’il détecte les mouvements et alerte.

2 commentaires


  1. Génial ton article ! Je teste également cette solution avec deux cameras IP
    et la camera pour Raspberry …

    Répondre

    1. Merci !
      Je n’ai pas encore essayé la caméra du Raspberry. Ca m’intéresserait d’avoir ton retour d’expérience.
      A bientôt
      Anne-Laure

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *